Entrevistas

La Catedral de Estrasburgo

Entretien avec la historienne de l'art Dr. Sabine Bengel

Juan Carlos Tellechea
sábado, 25 de septiembre de 2021
Catedral de Estrasburgo © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg Catedral de Estrasburgo © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg
0,0009999

Sabine Bengel est docteure en histoire de l'art à la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg depuis plus de 20 ans. Sabine Bengel est sensible aux effets du changement climatique sur ce joyau architectural gothique, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO avec la vieille ville de Strasbourg en 1988.

Dra Sabine Bengel. © by Stéphan Woelfel alias Simon Woolf.Dra Sabine Bengel. © by Stéphan Woelfel alias Simon Woolf.

Mme Bengel est née et a grandi à Kehl, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg. Elle a fait ses études à Berlin, Munich et Florence, elle se consacre à des recherches sur la cathédrale depuis ses études. Son mémoire de maîtrise à l'Université technique de Berlin s'intitule Das Südquerhaus des Straßburger Münsters - Ein Forschungsbericht (Le transept sud de la cathédrale de Strasbourg - Un rapport de recherche), et sa thèse de doctorat : Ostteile des Straßburger Münsters unter besonderer Berücksichtigung der Südquerhauswerkstatt (Les parties orientales de la cathédrale de Strasbourg avec une attention particulière pour l'atelier du transept sud). L'historienne de l'art, qui participe à de nombreux projets de recherche interdisciplinaires, également membre de l'Association européenne des architectes de cathédrales et des responsables d’ateliers (Europäischen Vereinigung der Dom-, Münsterbaumeister und Hüttenmeister), est chargée avec ses collègues de la gestion et de la valorisation des vastes collections de la Fondation.

Elle est responsable des projets de recherche et elle prend part aux études avant restauration. Sabine Bengel a aimablement accepté un entretien écrit et par courriel avec mundoclasico.com. Voici ses réponses exclusives (nos remerciements à Mme Sonia Zilli, chargée de communication à la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg, pour son soutien dans la révision du texte):

Juan Carlos Tellechea: Quelles réflexions avez-vous sur l'arrêt général des activités culturelles (par exemple, une visite à la cathédrale de Strasbourg) en raison du coronavirus?

Fachada sur de la Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.Fachada sur de la Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.

À cause de la fermeture, nous avons eu une énorme perte de recettes pour la montée à la plateforme panoramique de la cathédrale. La plateforme, située à 66 mètres, et sa maison de gardiens historique ont été entièrement restaurées en 2019, avec un investissement conséquent en argent et en temps. Le fait que la fermeture soit intervenue peu de temps après était difficile à vivre. La Fabrique de la cathédrale, qui dépend largement de la vente de souvenirs et d'objets religieux dans la cathédrale, a également beaucoup souffert de la perte de visiteurs.

Quelle est votre évaluation (positive et négative) de cette situation?

Mirador de la Catedral de Estrasburgo. © by Jérôme Dorkel, Eurométropole de Strasbourg.Mirador de la Catedral de Estrasburgo. © by Jérôme Dorkel, Eurométropole de Strasbourg.

Désastreux pour l'économie, pour le tourisme et pour de nombreux entrepreneurs indépendants. C'était une «bonne» chose pour le développement du télétravail et cela a permis de se focaliser sur les tâches vraiment essentielles et ce qui avait vraiment du sens. Malheureusement, de nombreuses réunions, conférences et colloques en présentiel ont été annulés; d'autre part Internet a offert de nombreuses alternatives et ouvert de nouvelles voies. Il était dommage que nous ne pouvions plus proposer de visites guidées de nos ateliers et que nous avons accueillis moins de stagiaire que d’habitude. Le contact direct avec nos collègues nous a aussi souvent manqué.

Quels projets aviez-vous en cours et comment avez-vous dû les modifier, et lesquels avez-vous pu encore entreprendre?

Tous les travaux ont été poursuivis, mais dans certains cas dans des conditions plus difficiles et dans le respect de la réglementation relative à la prévention du coronavirus.

Avez-vous également eu des problèmes avec les pluies et les orages récents?

Pour autant que je sache, non. L'évacuation de l'eau des toits et des coursives doit être garantie, tant en cas de pluie légère que de forte pluie. Sinon, l’édifice risque d'être endommagée.

Ces phénomènes météorologiques se produisent-ils plus fréquemment aujourd'hui?

Torre octogonal de la Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.Torre octogonal de la Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.

Je le pense, mais contrairement au Moyen Âge, nous sommes aujourd'hui bien protégés contre la foudre. Malgré cela, il y a toujours de temps en temps des impacts sur les systèmes et les installations électriques.

Cela pourrait-il être une conséquence du changement climatique?

En termes de fréquence, je pense que oui, mais les fortes tempêtes, les orages de grêle et les impacts de foudre ont toujours existé et ont souvent causé des dommages à la cathédrale au cours des siècles passés. Il reste à étudier comment et quel effet la hausse des températures aura sur la cathédrale.

Quel impact la hausse des températures causée par le changement climatique pourrait-elle avoir sur la cathédrale de Strasbourg?

La manière dont le changement climatique affectera la cathédrale n'a pas encore été étudiée. Les grandes variations de température sont particulièrement défavorables aux vitraux historiques, qui sont progressivement équipés de verrières de protection à quelques centimètres de distance (devant les vitraux historiques). Beaucoup de condensation peut se former entre les deux dont il faut impérativement assurer l'évacuation. En ce qui concerne la pierre et les toitures, nous ne voyons pas d'effets notables jusqu'à présent.

Quels sont les plus grands défis pour vous dans les années à venir?

Puerta de San Lorenzo. Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.Puerta de San Lorenzo. Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.

Dans les années à venir, la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame restaurera le portail Saint-Laurent de la cathédrale, en style gothique tardif. Il faudra faire preuve d’une grande sensibilité en raison des éléments architecturaux délicats et de la statique du grand dais situé en saillie de la façade. L'entretien constant du bâtiment ne doit pas non plus être sous-estimé. Cela permet d'éviter que des dommages mineurs ne se transforment à long terme en grandes et coûteuses campagnes de restauration. 

En ce qui concerne nos collections, nous n'en sommes qu'au début des grandes campagnes de numérisation. Elles sont coûteuses et la saisie des notices dans notre nouvelle base de données, qui sera également accessibles au public, exige beaucoup de travail. Le problème est que nous n'avons pas le personnel pour le faire.

Fachada sur de la Catedral de Estrasburgo. © © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.Fachada sur de la Catedral de Estrasburgo. © © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.

Dans le contexte de la récente inscription des ateliers de cathédrales et de leur savoir-faire sur le registre des bonnes pratiques du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, nous nous questionnons sur la promotion des jeunes talents, ainsi que sur la transmission et le développement de nos compétences et savoirs. En ce qui concerne l'autofinancement de nos travaux, nous travaillons constamment à optimiser les sources de financement existantes et à en trouver de nouvelles.

Quelle série de mesures avez-vous dû prendre jusqu'à présent pour protéger et restaurer la cathédrale de Strasbourg et quels sont les projets pour l'avenir?

Depuis 800 ans, la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame assure l'entretien constant de l'édifice, depuis 1918 en collaboration avec les services de l’État français chargés de la conservation des monuments. La liste des différentes mesures de restauration est très longue et va se poursuivre.

Ces dernières années, l'accent a été mis sur la restauration des façades du transept sud, de la galerie du XVIII e siècle située le long de la nef côté nord, et la rénovation de la plateforme de la cathédrale et de son parcours touristique.

Escaleras de la torre octogonal de la Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.Escaleras de la torre octogonal de la Catedral de Estrasburgo. © by Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame, Strasbourg.

Dans les années à venir, outre les travaux sur le portail de Saint-Laurent, l'un des quatre escaliers en vis de la haute tour sera également restauré ; du côté de l'État, la grande coupole du transept et, espérons-le, plusieurs ensembles de vitraux de la cathédrale, qui ont un besoin urgent de rénovation et de protection.

Quel est votre budget, quel doit être son montant, sera-t-il très difficile de l'augmenter, quel organe doit approuver les investissements en dernier ressort, et vous arrive-t-il d'être confronté à des divergences d'opinion à ce sujet?

Le budget actuel de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame est de 3,5 millions d'euros en fonctionnement, plus un budget d'investissement qui dépend des différents travaux. Il s’agit pour la grande partie d’un autofinancement lequel est complété par une subvention de la ville de Strasbourg à hauteur de 1,2 million d'euros.

Tous les grands projets de restauration de la cathédrale sont approuvées à l'avance et supervisées par les services des Monuments Historiques. Les grands projets de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame sont en outre validés par une résolution du conseil municipal. En outre, l’Etat, ainsi que la fabrique de l'cathédrale, financent d'autres projets de restauration de la cathédrale.

Participez-vous également à la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris ? Il ne semble pas y avoir de problèmes d'argent là-bas, est-ce le cas à Strasbourg?

Strasbourg a proposé son aide. Nous n'aidons pas directement sur place, mais nous participons à l'un des groupes de recherche qui accompagnent la restauration et la reconstruction grâce à nos connaissances du matériau pierre et de la construction des voûtes. Je ne pense pas que l'argent soit le problème à Paris, les dons ont afflués. C'est juste très dommage que cela soit lié à une catastrophe. Strasbourg est bien lotie par rapport à de nombreuses autres cathédrales; il y a les restaurations financées par l'État et les interventions autofinancées par la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame, qui représentent en fin de compte un don à l'État français, le propriétaire de la cathédrale. Ce mode de fonctionnement n'existe pour aucune autre cathédrale française.

Êtes-vous bien préparé à l'éventualité d'un incendie dans la cathédrale de Strasbourg? Y a-t-il beaucoup de bois dans votre cas également?

La cathédrale de Strasbourg est bien protégée des incendies. Il y a des alarmes incendie sur toutes les charpentes et combles, des extincteurs et des colonnes-sèches, ainsi que des murs coupe-feu dans la grande charpente de la haute nef. Des exercices réguliers sont réalisés par les pompiers de Strasbourg. Les charpentes de la cathédrale sont toutes en bois, elles ne datent plus de l'époque de sa construction, à une exception près. Les incendies des derniers siècles en ont déjà consumé la majorité.

Quel était votre objectif professionnel lorsque vous étiez étudiante?

Je ne me souviens pas exactement. Mais, bien sûr, quelque chose en rapport avec l'histoire de l'art, bien qu'au début j'étais plus encline à l’art moderne et qu'au commencement de ma vie professionnelle j'ai également travaillé dans une galerie d'art et comme guide touristique.

Vous êtes historienne de l'art à la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame depuis plus de 20 ans. Qu'est-ce qui vous a incité à vous lancer dans cette vaste entreprise?

Sabine Bengel, «Des pierres et des hommes, le chantier de la cathédrale de Strasbourg». © 2020 by éditions du Signe .Sabine Bengel, «Des pierres et des hommes, le chantier de la cathédrale de Strasbourg». © 2020 by éditions du Signe .

La cathédrale de Strasbourg compte parmi les plus prestigieux édifices d'Europe. Son histoire est infiniment riche et intéressante et mérite d'être montrée, reconnue, comprise et, dans la mesure du possible, préservée de manière déontologique. Ce n'est que lorsqu'un bâtiment est bien compris que nous pouvons essayer de le préserver de la meilleure façon possible pour les générations futures. Il en va de même, bien sûr, pour nos vastes collections, qui comprennent une bibliothèque, une grande collection de plans et de photographies, de grands dépôts de moulages en plâtre et d’un lapidaire. Tous ces éléments doivent être préservés, inventoriés et conservés afin qu'ils puissent bénéficier aux futurs travaux de restauration et être accessibles aux chercheurs et au public intéressé.

À quoi ressemble le travail quotidien d'un historien de l'art à la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame? Allez-vous souvent sur la cathédrale ou devez-vous malheureusement travailler au bureau? Quelle importance accordez-vous à la foi?

Chaque jour est différent, mais le temps passé au bureau prédomine. Le contact avec le bâtiment est toutefois essentiel et prend la forme de réunions sur place, de recherches, d'inspections, de demandes de photos, de visites guidées ou d'escortes de presse. Le foi est important, il ne faut jamais entrer dans la cathédrale (comme dans toutes les églises, mosquées ou temples) comme s'il s'agissait d'un musée; et il ne faut jamais oublier qu'elle est avant tout un lieu de culte et qu'elle a été construite dans ce but.

Quelle est la signification du projet de recherche sur le sauvetage de la cathédrale de Strasbourg par l'architecte Johann Knauth entre 1907 et 1926, récemment annoncé par votre service de presse ? Qu'attendez-vous de ce projet de recherche?

Sabine Bengel, «Europäische Bauhütten – Immaterielles Kulturerbe der Menschheit». © 2020 by J. S. Klotz Verlagshaus.Sabine Bengel, «Europäische Bauhütten – Immaterielles Kulturerbe der Menschheit». © 2020 by J. S. Klotz Verlagshaus.

Ce projet de recherche est très intéressant dans la mesure où il s'agit de l'un des principaux projets de restauration de la période moderne dans la cathédrale, dont la mise en œuvre a probablement empêché l'effondrement de la tour et sa flèche. À cette époque, un matériau de construction relativement nouveau, le béton armé, a été utilisé pour la première fois à grande échelle. Dans nos collections, nous possédons de nombreux documents de la période 1906-1926 (début et fin des travaux de construction) qui n'ont pas encore été étudiés, notamment l’épais journal de chantier, plusieurs boîtes d'archives contenant des écrits, des albums et plaques photographiques, et plus de 500 plans architecturaux. Notre objectif est de passer au crible et d'évaluer tout cela, de comprendre le grand projet de sauvetage dans tous ses détails et de le replacer dans son contexte historique.

Pouvez-vous raconter une anecdote intéressante sur votre travail qui n'est pas très connue?

Catedral de Estrasburgo. © Fondation de l’Œuvre Notre-Dame, Strasbourg.Catedral de Estrasburgo. © Fondation de l’Œuvre Notre-Dame, Strasbourg.

Il est curieux que la légende du lac souterrain sous la cathédrale hante encore l'esprit de certaines personnes. Le lac n'existe pas, bien sûr, mais la légende remonte probablement à l'apparition ou à la découverte de la nappe phréatique lors de la construction des fondations au 11e siècle, ... mais il y a quelques années, un Strasbourgeois m'a assuré que sa femme avait fait une promenade en barque sur le lac dans sa jeunesse. Il en était sûr!

En revanche, la visite du couple présidentiel américain (Barack et Michelle) Obama à Strasbourg lors du sommet de l'OTAN en 2009 a été intéressante et passionnante. Le FBI et la CIA ont alors inspecté les locaux de l’atelier de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame et son personnel avant la visite de la Première dame. On se serait cru dans un film d'agents secrets! Et aussi les limousines présidentielles devant la cathédrale, qu'on ne reverra pas de si tôt...

Merci beaucoup pour vos déclarations intéressantes, Sabine Bengel.

 

Comentarios
Para escribir un comentario debes identificarte o registrarte.