Noticias

Ha fallecido Philippe Boesmans

Redacción
martes, 12 de abril de 2022
Philippe Boesmans © 2022 by La Monnaie/De Munt Philippe Boesmans © 2022 by La Monnaie/De Munt
0,0004506

El compositor Philippe Boesmans (Tongeren, Bélgica, 17 de mayo de 1936; Bruselas, 10 de abril de 2022) falleció el pasado domingo 10 de abril en Bruselas, donde residía. Aunque no se ha dado a conocer oficialmente la causa de su muerte -solo se indica "una corta enfermedad"- Boesmans tenía cáncer. 

Formado como pianista en el Conservatorio de Lieja, a partir de 1957 entró en contacto con el llamado 'Grupo de Lieja' (compuesto entre otros por Henri Pousseur, Pierre Froidebise, André Souris y Célestin Deliège), y poco después comenzó a componer, de un modo casi autodidacta, colaborando a menudo con Pousseur. En 1971 ganó el Premio de Italia y más o menos a partir de entonces abandona el estilo serial y vanguardista que había caracterizado sus primeras obras en favor de un estilo más personal, progresivamente más cercano a la consonancia, que algunos han descrito incluso como 'neoclásico'. 

Desde 1962 fue productor musical de la Radio Télévision Belge de la Communauté Française (RTBF), puesto que mantuvo hasta su jubilación, colaborando especialmente con la orquesta de la radio. Además fue compositor residente del Teatro de la Monnaie de Bruselas entre 1985 y 2007. 

Aunque compuso obras de muy diversos géneros, gran parte de su fama proviene de sus ocho óperas, que han obtenido un gran éxito en Bélgica y Europa. En el Teatro Real de Madrid se estrenó en 2012 su Poppea e Nerone, una orquestación moderna de L'incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi (basada a su vez en la orquestación que Boesmans había realizado para el Teatro de la Monnaie ya en 1989). El Teatro del Liceu de Barcelona puso en escena su ópera Wintermärchen (1999) en 2004. 

Además de diversas noticias, Mundoclasico.com ha publicado reseñas de los estrenos de sus óperas Julie (2005), Yvonne, princesse de Bourgogne (2009), y Pinocchio (2017). 

Su última ópera, On purge bébé, con libreto y puesta en escena de Richard Brunel, se estrenará en diciembre de este año en el Teatro de la Monnaie de Bruselas, el cual ha enviado una sentida nota de prensa: 

Nota de prensa del Teatro de la Monnaie de Bruselas

Ce matin, nous avons reçu la très triste nouvelle du décès du compositeur Philippe Boesmans, survenu la nuit dernière après une courte maladie. Nous sommes profondément attristés par le décès de cet artiste si cher à notre maison et nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses ami.e.s. 

« Nous voulons nous souvenir de Philippe pour son humanisme, son humour et sa générosité », déclare notre directeur général Peter de Caluwe. « Il était un invité de choix dans notre Théâtre et l’un des piliers essentiels de notre maison. Sa contribution artistique à la Monnaie et au monde de l’opéra contemporain est inestimable. Trois directeurs successifs de la Monnaie ont pu compter sur ses commentaires constructifs concernant la programmation de notre institution, pour laquelle il a fait des suggestions originales à plusieurs reprises. Son opinion comptait, et elle nous manquera beaucoup. »

Pieza enlazada

En tant que compositeur en résidence sous la direction successive de Gérard Mortier, Bernard Foccroulle et Peter de Caluwe, il a reçu de nombreuses commandes de création pour la Monnaie. Cette étroite collaboration a débuté avec La Passion de Gilles, son premier opéra, qui a été créé en 1983. Ont suivi Reigen (1993), d’après une pièce d’Arthur Schnitzler, Wintermärchen (1999), d’après Shakespeare, et Julie (2004), d’après la pièce Fröken Julie d’August Strindberg. Tous ces titres ont été mis en scène par Luc Bondy, qui en a également écrit les livrets. Par la suite, en coproduction avec de grandes maisons d’opéra à Paris et à Aix-en-Provence, nous avons créé Yvonne, princesse de Bourgogne (2009), Au Monde (2014) et plus récemment Pinocchio (2017), deux titres en collaboration avec Joël Pommerat. Il y a quelques semaines à peine, nous vous annoncions la création d’un nouvel opéra de Philippe Boesmans : On purge bébé. En compagnie du metteur en scène et librettiste Richard Brunel, Philippe finalisait la partition de cette comédie inspirée de la farce éponyme de Feydeau. La première de cette œuvre aura lieu en décembre de cette année.

En plus de ses œuvres pour la scène, Philippe a également été très actif en tant que compositeur de musique de chambre et de pièces symphoniques. Son cycle de mélodies Trakl-Lieder a été interprété par l’Orchestre symphonique de la Monnaie en février dernier sous la direction de son grand ami le chef d’orchestre Sylvain Cambreling, qui a créé plusieurs de ses compositions. 

Philippe était un monument de la musique belge et européenne. Ses œuvres ont été jouées dans le monde entier. De nouvelles productions de ses opéras sont encore régulièrement montées, comme récemment à Stuttgart et à Paris (Reigen) ou à Nancy (Julie). Il a été une référence pour de nombreux autres compositeurs, dont Benoît Mernier et Kris Defoort, qu’il a accompagnés dans leurs œuvres commandées par la Monnaie.

Nous souhaitons à tou.te.s celles.eux qui ont connu Philippe, de près ou de loin, beaucoup de courage dans cette épreuve. La Monnaie lui rendra hommage en musique et en toute sérénité.

Comentarios
Para escribir un comentario debes identificarte o registrarte.